La vie rennaise de Manon Deniau

Par défaut

Après les partiels, rien ne vaut un bon bol de culture, alors avec cet interview, découvrez une jeune bloggeuse rennaise qui se lance dans le journalisme culturel .

Bonjour Manon, pour une fois, c’est moi qui vais jouer au journaliste. Tout d’abord, peux-tu te présenter ?

Alors… Je m’appelle Manon, j’ai 18 ans et suis étudiante en Lettres modernes à Rennes 2. Je suis la créatrice du blog lavierennaise, blog qui consiste à traiter de l’actualité culturelle, artistique et locale rennaise.

Le métier de journaliste, c’est une vocation pour toi ?

Depuis la quatrième, il y a cinq ans, je veux être journaliste. Et je n’étais pas plus curieuse que les autres, j’essayais juste de comprendre mon environnement. Lors d’une visite d’orientation (déjà à l’époque, ils nous bassinaient avec « ce qu’on veut devenir plus tard »), je ne savais pas ce que je voulais « être ». J’aimais lire et écrire, comme toutes les petites filles qui ont un environnement plutôt littéraire. Et je me suis entêtée. Journaliste, c’était fait pour moi. J’ai, bien entendu, fantasmé la profession. Je lisais beaucoup de livres sur le côté paillettes, des rédactrices en chef new-yorkaises qui gagnaient très bien leurs vies. Je peux dire désormais que oui, c’est une vocation, depuis que j’ai commencé mon blog en juillet dernier. Quand je n’écris pas, je m’en veux. J’en ai besoin. Besoin d’informer, de me tenir au courant, de chercher de nouveaux sujets. J’écris deux à quatre articles par semaine et je me dis que ce n’est pas assez. Je ne me vois vraiment plus faire autre chose. C’est vraiment quand on commence à « travailler » (entre guillemets car je n’ai pas du tout les conditions réelles de travail), qu’on se rend compte si on aime ou pas. Je veux être journaliste et je le serai avec une grosse dose de chance et de motivation. Mais qui sait si je ne serai pas autre chose dans quelques années? Zola, Sartre, Colette ont tous été journalistes mais ne le sont jamais restés. Alors, oui, ma profession principale, j’aimerais être journaliste. Quitte à faire autre chose à côté. Pour ce genre de métier, il faut énormément d’ambition et d’individualisme. On ne laisse pas le choix, la concurrence est rude.

Depuis le 8 juillet 2011, tu as donc lancé un blog sur la vie culturelle rennaise. A l’heure de faire déjà un premier bilan, peux-tu mettre en avant quelques points forts et quelques points faibles de la politique culturelle de la ville de Rennes ?

Alors là… C’est pas une question facile! Je pense qu’on a de la chance quand on est étudiants à Rennes. Ce n’est pas pour rien qu’elle fait partie des villes des plus appréciées des étudiants. La culture est pour tous. Il y a énormément d’activités. La politique culturelle… veut démocratiser la culture et c’est aussi ce que j’essaye de faire via mon blog. La culture est là, à Rennes. Les Champs Libres, les universités, les Beaux Arts, beaucoup d’activités musicales et artistiques… Les jeunes n’y font juste pas attention. Ma démarche a été aussi de donner envie aux personnes de mon âge de participer à telle ou telle chose. Par exemple, les conférences sont vues « pour les vieux ». La moyenne d’âge est de 50 ans généralement alors qu’il y a de très bonnes conférences qui peuvent faire le lien avec ce qu’ont vu les étudiants en cours. Un meilleur moyen de mémoriser en plus! L’Opéra a aussi mis en place « Révisez vos classiques! », un grand classique de l’Opéra pendant une heure à un prix dérisoire. Les prix ne sont pas non plus très chers à Rennes si l’on souhaite voir une exposition, etc. Donc, pour résumer, le point fort de la politique culturelle, c’est qu’il y a un très large choix, varié et très intéressant. Le point faible, c’est que cela s’adresse à encore un public trop restreint. On retrouve souvent les même qui s’investissent dans la ville de Rennes.

Quel est l’évènement culturel qui t’as le plus marqué l’année dernière et quel est celui que tu attends avec le plus d’impatience en 2012 ?

Encore une question pas facile… Car dans l’absolu je traite des sujets presque jour pour jour. Et tous les sujets que je traite m’intéressent. Pour cela que je ne peux pas vraiment hiérarchiser. Le plus « marquant » serait l’exposition de l’artiste Tr.Kaos, ancienne psychologue à l’Hôpital Guillaume Régnier, « Machines à fabriquer des fous? » qui était à l’Orangerie du Thabor. Cette exposition de peintures dénonce de la mauvaise prise en charge des patients. La déshumanisation. Cela m’a pas mal marqué, une personne très intéressante. J’ai lu le livre Opium de Cocteau qui est en rapport. La limite du génie et de la folie, pour résumer.

Merci beaucoup Manon pour ta disponibilité et bon courage pour la suite de ton blog, que l’on peut retrouver ici :

http://lavierennaise.blogspot.com/

Publicités

Une exposition sur le Jazz à l’Institut Franco-Américain, du 12 au 28 Janvier

Par défaut

Louis Amstrong, Bill Evans, Chet Baker : ça vous dit quelque chose ? Et bien, ce sont des grands noms du jazz que vous pourrez découvrir d’une manière plutôt originale dans les jours à venir …

En effet, du 12 au 28 Janvier 2012, l’Institut Franco-Américain de Rennes accueille une exposition de peinture du pastelliste Jacques Mozet sur le thème du Jazz.

Notez déjà dans vos agendas que le vernissage aura lieu le Jeudi 12 Janvier (à 18H30), suivi le lendemain d’un concert du groupe Trio Jazz (le vendredi 13 Janvier en soirée).

Alors après les partiels, n’hésitez pas à venir découvrir l’univers convivial et artistique du jazz !

Toutes les infos utiles :

Le lien vers le site Internet de l’Institut Franco-Américain :

http://www.ifa-rennes.org/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=6&Itemid=9&lang=fr&fb_source=message

Le plan d’accès :

Très bonne et heureuse année 2012 !

Par défaut

L’association Articule Sciences Po Rennes vous souhaite une très bonne et heureuse année 2012 et vous donne rendez-vous le Jeudi 26 Janvier, pour une Grande Soirée Artistique et Culturelle, à la MJC du Grand Cordel !

Retrouvez les voeux de l’association sur : http://www.dailymotion.com/video/xn873j_meilleurs-voeux-d-articule_creation

Avec ARTICULE, l’année 2012 sera culturelle ou ne sera pas !

Le roman-photo d’Articule

Par défaut

Les lecteurs assidus du célébrissime journal iepien LES PIEDS DANS LE CLOITRE ont déjà eu le plaisir de découvrir en couleur le roman-photo réalisé par l’équipe d’Articule. Pour tous ceux qui ne l’auraient pas vu, nous vous proposons maintenant une version numérique. Pour la visualiser, cliquez ICI

Remerciements particuliers aux brillants acteurs, Lucile MACE, Pauline FOSSIER et Guillaume PELLE, et à Sébastien MARREC pour le montage.

Et n’oubliez pas non plus de noter sur vos agendas la date du Jeudi 26 Janvier 2012, avec la grande soirée d’Articule (plus d’infos à la rentrée).

Avec ARTICULE, l’année 2012 sera culturelle ou ne sera pas !

Le Club Ciné et le Club Cuisine organisent la Soirée de Noël d’Articule, le Lundi 12 Décembre

Par défaut

Avec Articule, c’est Noël avant l’heure puisque le Club Ciné et le Club Cuisine s’associent pour organiser la traditionnelle Soirée de Noël, le Lundi 12 Décembre, à 18H30.

Ainsi, la diffusion du film QUI VEUT LA PEAU DE ROGER RABBIT ? (avec distribution gratuite d’un verre chocolat ou de vin chaud) sera suivie d’une intervention d’un étudiant doctorant en cinéma, Jean-Baptiste Massuet. Durant la séance ciné, le Club Cuisine en profitera pour vous concoter un repas de Noël, composé de 3 petits plats savoureux.

Venez nombreux à cette soirée qui s’annonce remplie de cadeaux de Noël …

La fiche technique :

Qui veut la peau de Roger Rabbit ? (1988)

Réalisé par Robert Zemeckis / Avec Bob Hoskins, Christopher Lloyd et Joanna Cassidy

Durée : 1H43

Roger Rabbit est au trente-sixième dessous. Autrefois sacré star du cinéma d’animation, le lapin blanc est fortement préoccupé pendant les tournages depuis qu’il soupçonne sa femme, la sublime Jessica Rabbit, de le tromper. Le studio qui emploie Roger décide d’engager un privé, Eddie Valliant, pour découvrir ce qui se cache derrière cette histoire bien plus complexe qu’il n’y parait !

L’évènement Facebook : http://www.facebook.com/events/306168416071597/

Le Club Ciné passe la seconde

Par défaut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et oui, petits veinards, cette semaine le Club Ciné vous propose non pas 1 mais bien 2 films … En effet, dans le cadre de son cycle cinématographique sur les aspects du cinéma d’animation, le Ciné Club d’Articule diffuse pour vous :

WALLACE ET GROMIT : LE MYSTERE DU LAPIN GAROU, le Lundi 5 Décembre à 18H30 (Amphi Erasme)

FANTASTIC MISTER FOX, le Mercredi 7 Décembre à 18H30 (Amphi Erasme également).

Venez nombreux et notez déjà dans vos agendas la soirée de Noël du Club Ciné pendant la semaine de rattrapage, qui vous réservera des tas des surprises …

Les fiches techniques :

Wallace et Gromit : le Mystère du lapin-garou (2005)

Réalisé par Nick Park et Steve Box / Avec Helena Bonham Carter, Peter Sallis et Ralph Fiennes

Durée : 1H25

Une « fièvre végétarienne » intense règne dans la petite ville de Wallace et Gromit, et l’ingénieux duo a mis à profit cet engouement en inventant un produit anti-nuisibles humain et écolo, qui épargne la vie des lapins. L’astuce consiste simplement à capturer, à la main, un maximum de ces rongeurs et à les mettre en cage. A quelques jours du Grand Concours Annuel de Légumes, les affaires de Wallace et Gromit n’ont jamais été aussi florissantes, et tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes, si un lapin-garou géant ne venait soudain s’attaquer aux sacro-saints potagers de la ville. Pour faire face à ce péril inédit, l’organisatrice du concours, Lady Tottington, se tourne vers nos deux « spécialistes » et leur demande d’appréhender le monstre.

L’évènement Facebook : http://www.facebook.com/events/245931422136266/

—————————————————————–

Fantastic Mr. Fox (2010)

Réalisé par Wes Anderson / Avec George Clooney, Meryl Streep, Jason Schwartzman

Durée : 1H28

M. Fox, le plus rusé des voleurs de poules, sa femme, Mme Fox, Ash, son fils, le cousin Kristofferson et tous les autres animaux de la forêt défient trois odieux fermiers. Ils vont vivre la plus périlleuse et délirante des aventures.